LE PONT SUR L’ANGÉLU

Ici sur ce pont
Je voudrais te retrouver
Et puis changer notre histoire
Avant qu’elle soit écrite

Ici sur ce pont
Je voudrais te donner
Tout ce que tu désires

Et encore plus
Je te donnerais une chance
D’être enfin éternel

Comme le pont sure l’Angélu, peut-être
Ou comme la terre sur laquelle tu marcheras
Sans moi ou avec moi: cela n’importe pas

Je t’attends ici
Pour te dire que je t’aime
Et que pour toujours je t’aimerai
Contre vents et marées

© 2014 Fräulein H. & CanisTrigger Publishing (Sweden)
All rights reserved.

Image

Cambo-les-Bains, pont romain (face ouest) sur l’Angélu.
Photo prise le 31/12/06 par Harrieta171

Advertisements

REINE DE SUICIDE

L’altitude est dangereuse:
elle me donne la chair de poule
Le vertige de mes émotions
est un plaisir indispensable
Je suis vivant
tandis que tout ce monde autour de moi
est en train de mourir

© 2014 Fräulein H. & CanisTrigger Publishing (Sweden)
All rights reserved.

Image

L’INFINITÉ

Tu es partout, omniprésent
Je te vois partout, je te cherche
Je rêve de toi, je te dévore
Tu es l’infini, l’océan Atlantique
La neige et la montagne
Une créature mystique
Tu es la grâce et le tourment
Toujours dans mes pensées sans répit
Tu es partout, vision ésotérique
Mon dieu, mon démon
Partout et n’importe où
Un peu plus chaque jour
Je t’adore et te désire
Tu es là, tu es beau
Peut-être comme les oiseaux
Tu es et tu seras toujours
Partout et dans mon cœur
Mon refuge secret, mon secours

© 2014 Fräulein H. & CanisTrigger Publishing (Sweden)
All rights reserved.

Image

Wassily Kandinsky, “Untitled (First Abstract Watercolor)”, 1910

PARFOIS

Parfois tu es là
comme les oiseaux sans ailes,
comme le jour qui efface la nuit.

Parfois nous sommes ici
avec notre joie de vivre,
sans aucun souci ou douleur.

Parfois, nous appelons cela l’éternité;
la haine et la misère n’existent pas,
seulement toi et moi dans cette maison rouge… parfois.

© 2013 Fräulein H. & CanisTrigger Publishing (Sweden)
All rights reserved.

Image

L’AMOUR C’EST TOI

Toi, mon amour, tu as beaucoup erré
et jamais je t’ai vu comme un étranger

Chaque pays que tu visite
t’accueille à bras ouverts;

Chaque femme qui te rencontre
souhaite te tenir et ne jamais te laisser partir

Mais tu appartiens seulement à celle qui te voit,
celle qui appelle ton nom et pense:
“M’écoutera-t-il cette fois?”

Ah, l’amour, cet amour fou!
Il a besoin de bonnes chaussures,
Il a besoin de bonnes intentions

Mais il ne s’arrête et ne pleure jamais
dans son voyage joyeux et sans fin.

© 2013 Fräulein H. & CanisTrigger Publishing (Sweden)
All rights reserved.

Image

Jean-Michel, bassiste divin

LA SOLITUDE DES AMANTS

Maintenant que nos âmes sont désolées
Et elles se sont perdues dans l’oubli
Nous n’avons rien gagné qu’une heure d’amour

Quand le soleil brille pour nous
Le jour commence
Et le bruit du vent nous entoure
dans cette éternité sublime et éthérée

© 2013 Fräulein H. & CanisTrigger Publishing (Sweden)
All rights reserved.

Image

Les amants – René Magritte, 1928